Southern Cross, bijoux en peau d’autruche, puzzle africain

Southern cross

« Southern Cross » peut être en or ou en argent, serti ou non, ce pendentif emblématique de l’Afrique du Sud était beaucoup vendu en bijouterie. Dans le sud de l’équateur, le ciel étoilé est illuminé par la « Southern Cross », ce sont les étoiles les plus brillantes dans le ciel. A l’époque, les marins utilisaient cette constellation scintillante d’étoiles pour les guider dans l’océan à la recherche de nouvelles terres. Dans l’antiquité, les quatre points de la « Southern Cross » représentaient les vertus de la justice, du courage, de l’abstinence et de la prudence. Aujourd’hui, la « Southern Cross » est une représentation lumineuse de l’hémisphère sud.

Nous avons également découvert de nombreux bijoux en peau d’autruche, facilement reconnaissables par l’aspect granuleux de son envers. Boucles d’oreilles, collier, pendentif et bracelet, ces bijoux sont déclinés en différentes couleurs et sont associés à un métal argenté.

IMG_8511
IMG_8514Bracelet rose en peau d’autruche et métal argenté

IMG_8516Collier bleu en peau d’autruche et métal argenté

IMG_8518Paire de boucles d’oreilles en peau d’autruche verte et métal argenté

L’African Puzzle :

Au premier regard, nous n’avions pas compris qu’il s’agissait de bijoux, plus particulièrement de pendentifs. Lorsque nous avons observé les pièces pour comprendre l’intérêt de l’objet, nous avons tout de suite saisi. Nous avons eu un réel coup de cœur pour cette innovation. Tous les animaux d’Afrique sont représentés et forment un puzzle. Chaque pièce de ce puzzle peut être portée en pendentif avec la chaîne qui se trouve sur le côté.

IMG_8505

IMG_8503

Après 2 ans de conception et de recherche, ils ont produit l’unique « African Puzzle » en 1994, chaque pièce est en étain. Ces deux anciens joailliers, Paul Gibbs et Tony Prischl, ont créé une nouvelle entreprise afin de voie professionnelle, Makoulpa. De leur amour pour l’Afrique, il était important à leurs yeux de représenter la faune de ce continent. Ils veulent que « les gens vivent avec la beauté de la faune africaine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *